Les bases de l'acupuncture, médecine globale et préventive

L'acupuncture est un "Art de guérir" dont l'esprit est lié aux conceptions cosmogéniques orientales :

  • Concept de l'énergie : énergie cosmique et énergie humaine.
  • Notion de Yin-Yang, forces opposées mais complémentaires qui sont présentes dans l'ensemble des phénomènes de l'univers : c'est l'harmonie entre le Yin et le Yang qui conditionne l'état de santé de chaque individu.
  • Règle des Cinq éléments: Bois, Feu, Métal, Eau et terre.

Acte d’acupuncture

Mais piquer un malade en certains points réputés efficaces et se contenter de cela, comme on se contenterait d'administrer un médicament ou une plante, ne relève pas de l'acupuncture telle que l'entendent les chinois. Ce serait appliquer une technique thérapeutique spécifique, et rien d'autre. Le médecin acupuncteur ne s'arrête pas là.

Acupuncture, médecine globale

L’acupuncture consiste à rétablir l'équilibre

  • D'une part entre les différents organes et viscères du corps humain.
  • D'autre part entre l'organisme et le milieu extérieur.

Le but est de parvenir à une harmonie totale de l'être avec son environnement.
La pensée médicale orientale étudie l'homme dans son ensemble : physique, psychologique, sentimental...
Elle étudie un être vivant non pas sur le plan statique et analytique, mais chaque fonction et chaque organe en relation avec les autres sur un plan de perpétuelle évolution et transformation. Ce qui explique sa grande complexité.

Cette adaptation permanente fait de l'acupuncture un traitement approprié dans notre société moderne en perpétuelle transformation.

Acte d’acupuncture

Acupuncture, médecine énergétique, fonctionnelle et préventive

Les médecins orientaux étudient non seulement l'homme dans son ensemble, mais aussi dans son environnement, sensible aux différents climats, aux saisons, aux rayonnements qui peuvent agir sur lui.

Cette prise en considération de la place de l'homme dans l'univers, et de sa dépendance vis-à-vis de l'environnement cosmique, sera exposée dans le cadre de ce système de pensée médicale orientale, étroitement liée à la conception philosophique de l'univers correspondante.

Il n'y a pas si longtemps, lorsqu'on parlait de l'acupuncture, la plupart des gens ne l'envisageait qu'à travers une optique trouble et déformante, celle de quelques articles de journaux qui la décrivent et la présentent comme une méthode empirique qu'il faut accepter en tant que telle, sur la foi de ses résultats.
On reproche souvent l'empirisme de l'acupuncture.

Quand on sait que l'aspirine, médicament le plus connu qui soit, dont l'effet est incontestable sur la plupart des phénomènes douloureux, constitue une véritable énigme quant à son mode d'action. Cela n'empêche qu'il s'en consomme par dizaines de tonnes par an.

Dans son désir de se voir promue au rang de science, alors qu'elle est et sera toujours un art, la médecine occidentale veut oublier son propre empirisme.
Faire absorber un composé chimique à un patient sur une foi d'une expérimentation le plus souvent animale, ou bien risquer certains points du corps d'après une observation humaine millénaire, sont deux procédés différents du point de vue technique mais similaires du point de vue de la méthode ; à cela près que l'acupuncture, en-dehors de son expérience strictement humaine, s'appuie sur une doctrine solide et son empirisme n'est que secondaire, c'est-à-dire historique, en ce sens qu'il n'a cessé, au cours des siècles, de confirmer la théorie.

Corps humain

Du point de vue du malade, le médicament atténuera la souffrance pendant un temps plus ou moins long, car ce n'est hélas le plus souvent qu'un palliatif. Alors que l'acupuncture, à condition toutefois qu'elle soit réalisée comme il convient, mettra définitivement fin à la maladie dans un grand nombre de cas.
Qu'on se rassure ! Il n'est pas question pour nous de comparer les mérites respectifs des deux médecines pour en tirer des armes offensives. Nous répétons en toute honnêteté que l'acupuncture ne peut tout guérir, et admettons volontiers que certains secteurs de la pathologie ne sont pas de son ressort, par contre, nous estimons qu'elle est en droit d'exiger droit de cité parmi les thérapeutiques médicales, en tant que médecine énergétique, fonctionnelle, restauratrice et préventive.

>Haut de page

Plan d'accès

Actualités

Aucune actualité pour le moment